Accueil Présentation Equipement Contact

A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

Page : Côté d’un feuillet, soit le recto, soit le verso.

Pagination (paginer) : Numérotage des pages.

Palette : Socle de bois, recevant le papier.

Pantone : Contrairement à la quadrichromie, qui est une illusion optique créée par la superposition de trames de différentes valeurs de chacune des 4 couleurs primaires, le Pantone est un mélange physique de couleurs. C’est-à-dire que les encres sont mélangées par le conducteur de la presse avant d’imprimer. Le système Pantone d’origine s’est donc appuyé non pas sur 4 mais sur 14 couleurs primaires. Le nuancier Pantone, qui comprend plus de 800 teintes obtenues par mélange des 14 teintes de base, donne en fait un aperçu de la couleur et les proportions à respecter dans les mélanges. Les teintes y sont présentées sur 2 types de supports : un papier couché brillant et un papier non couché (offset) sur lesquels une même encre n’aura pas le même rendu.

P.A.O. : La Publication Assistée par Ordinateur, communément abrégée PAO (en anglais D.T.P. pour « DeskTop Plubishing »), est l ‘ensemble des procédés informatiques (micro-ordinateur, logiciels, périphériques d’acquisition, d’écriture…) permettant de fabriquer des documents destinés à l’impression. C’est l’évolution logique et historique de la typographie puis de la photocomposition.

Papier couché : Se dit d’un papier qui a subi un traitement de surface lui donnant un bon lissé. Le terme couché n’implique pas nécessairement la notion de brillance puisqu’il existe, outre les papiers couchés brillants, des papiers couchés satinés et des papiers couchés mats. Un papier non couché (offset, bouffant, de création) absorbe plus facilement l’encre.

Paquet : Réunion d’un nombre quelconque de lignes de texte courant ou de notes, sans folio ni ligne de pied.

Paquetage : Mise en paquets des imprimés pour la livraison.

Parangonner : Réunir deux ou plusieurs lettres, cadrats ou autres blancs, afin d’égaler la force d’un seul autre corps.

Passe : Quantité supplémentaire de bonnes feuilles imprimées nécessaires aux calages des différentes opérations de façonnage avant d’arriver au produit fini.

Pavé : Suite de lignes de texte délimitée par des blancs.

P.D.F. : Le « Portable Document Format » ou PDF, est un format informatique créé par Adobe Systems, comme évolution du format PostScript. L’avantage du format PDF est qu’il préserve les polices, les images, les objets graphiques et la mise en forme de tout document source, quelles que soient l’application et la plate-forme qui l’a produit et celle utilisée pour le lire. Les fichiers PDF peuvent être créés avec des options personnalisées, tant au niveau de la qualité d’impression du fichier, que du verrouillage. Le PDF s’est imposé comme format d’échange et d’archivage de documents électroniques.

Pelliculage (pelliculer) : Procédé de finition qui ajoute après impression une mince couche de polypropylène brillant, mat, effaçable ou à effets donnant une finition parfaite au support.

Peluchage : Décollement de particules de la couche du papier qui subissent un arrachage et qui adhèrent à la forme imprimante.

Perforation : Opération consistant à réaliser des trous plus ou moins gros (trou de classeur par exemple). La micro-perforation permet de pré-découper le papier pour le détacher facilement (exemple : carnet à souche).

Petit fond : Partie de la feuille située entre le côté latéral intérieur du rectangle d’empagement et le pli central de la feuille. On dit aussi blanc de petit fond, blanc de couture ou plus simplement marge intérieure.

Pétouille : Petit artefact sur le film, la plaque ou le papier.

Photocomposition : Toute méthode de composition « à froid » utilisant un procédé photographique et non le plomb typographique « à chaud ».

Photogravure : Ensemble des techniques photomécaniques qui concourent à la réalisation des éléments imprimants : typons, clichés ou cylindres (par extension : traitement numérique des images et des couleurs).

Pica : Unité de mesure égale à 1/6 de pouce environ. Le pica vaut 12 points. Le pica anglo-saxon traditionnel mesure 4,51 mm. Pour les imprimantes PostScript, un pica est égal à 1/6 de pouce.

Pige : Relevé des insertions publicitaires de la concurrence (publicité). Forfait de rédaction d’un texte par un journaliste (presse).

Piqûre : Opération de brochage destinée à maintenir à l’aide de piques métal (agrafes) les diverses pages d’un volume.

Pixel : le pixel (px en abrégé), ou point, est l’unité de base d’une image numérique. C’est le point minimal adressable par le contrôleur vidéo.

Placard : Epreuve de composition du texte à la suite, destinée à la relecture, avant la mise en page.

Plaque : Support photosensible utilisé en imprimerie pour le transfert de l’encre sur le papier.

Pli accordéon : Façonnage à plis successifs parallèles permettant un pliage en zigzag.

Pli croisé : Pliage à deux plis perpendiculaires constituant un 8 pages.

Pli fenêtre : Pliage à 2 plis parallèles où les 2 feuillets extérieurs recouvrent la partie centrale.

Pli portefeuille : Pliage à trois plis parallèles permettant le repli des deux feuillets extérieurs vers le pli central intérieur.

Pli roulé : Plis parallèles, une extrémité rejoint l’autre en pliant cette dernière toujours sur elle-même et dans le même sens.

P.L.V. : Abréviation de « Publicité sur le Lieu de Vente ». Ensemble des différents éléments contribuant à la promotion d’un produit (présentoirs par exemple).

Point : Unité de mesure typographique égale à 1/72 de pouce (0,353 mm environ). Le pica vaut 12 points.

Point blanc : Zone la plus claire d’une image.

Point de trame : Désigne le plus petit élément constitutif d’une image reproduite grâce au procédé de l’imprimerie traditionnelle. Le point de trame est généralement rond ou elliptique, mais peut exceptionnellement être un losange ou un carré.

Point idiot : Mesure typographique (0,3759 mm) douzième du pouce ou du cicero.

Police de caractères : Une police d’écriture, en typographie, est un ensemble de glyphes, c’est-à-dire de représentation visuelles de caractères d’une même famille, qui regroupent tous les corps et graisses, dont le style est coordonné, afin de former un alphabet, ou la représentation de l’ensemble des caractères d’un langage, complet et cohérent. Il est fréquemment confondu avec le terme fonte qui désigne l’ensemble des caractères correspondant aux mêmes caractéristiques de corps, graisse et italique au sein d’une même police.

Polychromie : Impression en plusieurs couleurs superposées ou juxtaposées, réalisée en tons directs.

Pop up : Produit imprimé dont l’ouverture déclenche le jaillissement de parties spécialement découpées et collées.

Pose : Un ou plusieurs exemplaires imprimés simultanément sur la même feuille.

Positif : Film ou bromure ayant les m^mes valeurs que l’original (antonyme : négatif).

Postscript : Le PostScript est un langage de programmation spécialisé dans la description de pages, mis au point par Adobe. Il repose sur des formulations vectorielles de ses éléments. Ce langage inter plateformes permet d’obtenir un fichier unique comportant tous les éléments décrivant la page (textes, images, polices, couleurs, etc…) et de faire la liaison entre les ordinateurs et les unités de sortie telles que les imprimantes laser ou les imageuses.

P.P.P. : Abréviation de Points Par Pouce. Unité de mesure de la résolution à laquelle un périphérique (moniteur ou imprimante, par exemple) affiche les textes et les graphiques. La résolution moyenne d’un moniteur est de 100 ppp, tandis que celle d’une imprimante laser peut être supérieure ou égale à 300 ppp. Par conséquent, une image imprimée sur une imprimante laser paraît plus nette que la même image à l’écran.

Première : C’est la première épreuve envoyée à l’auteur.

Pré montage : Montage des épreuves de lecture, approche de la mise en page définitive.

Préparation de copie : Opération de relecture avant calibrage avec indication des différentes valeurs de titres, sous-titres, d’intertitres, de capitales, de bas-de-casse.

Prépresse : Désigne toutes les opérations conceptuelles, graphiques et techniques nécessaires à l’impression et au façonnage.

Pré tirage : Tirage à une quantité limitée d’exemplaires non définitifs en attente de repiquage (réimpression) de données variables.

Primer : Appliquer un enduit destiné à faciliter le vernissage ou l’impression d’une encre spécifique.

Prise de pinces : Bande de papier non-imprimable sur la feuille (entre 1 et 2 cm) par laquelle elle est saisie et maintenue durant l’impression.

LEXIQUE : A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z
Création de sites internet : artcomedia.net